LE MIEL DE PRINTEMPS

12,50

  • Composé de nectars de colza, cerisiers, merisiers, pommiers, épine noire, pissenlit, trèfle
  • Couleur ivoire,  parfum doux et fleuri
  • Texture très fine et onctueuse
  • Il est très apprécié au  petit déjeuner et au goûter.

ORIGINE POITOU

Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 0.25 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LE MIEL DE PRINTEMPS”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la découverte du miel du renouveau, le miel de printemps

Pour bien comprendre les origines d’un miel, et notamment d’un miel blanc crémeux dit « de printemps », il faut prendre en compte la vie saisonnière d’une colonie d’abeilles. En effet, chaque année, au cours des mois de février, mars et début avril, l’autarcie forcée de l’hiver prend peu à peu fin, et les premières journées ensoleillées de la nouvelle saison sont l’occasion de rapporter non seulement les apports en eau nécessaires à la colonie, mais aussi de reconstituer les provisions en pollen. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que le dicton nous dit « avril fait les abeilles, mais c’est en mai que se fait le miel ». De fait, celui que l’on appelle le « miel de printemps blanc » est le premier miel de la saison, dont la cristallisation fine lui apporte un côté onctueux très recherché. En outre, une rapide recherche Web autour des clés « miel de printemps bienfaits » ou « miel de printemps vertus » vous permettra de constater à quel point ce miel peut vous être profitable, au-delà même de son fort pouvoir sucrant.

 

Les principales caractéristiques du miel de printemps

Le premier contact que l’on a avec un miel, quel qu’il soit, c’est très souvent sa coloration, et dans le cas présent, nous sommes face à un miel blanc, que l’on décrit parfois comme de couleur ivoire. Alors, bien sûr, comme on le sait, la couleur d’un miel à l’autre varie en fonction des espèces de fleurs qui auront été butinées. Dans le cas du miel de printemps, il s’agit notamment de colza, d’arbres fruitiers à fleurs blanches (cerisier et pommier), et de pissenlit. L’on retrouve aussi, en fonction de la date de récolte, le prunellier – épine noire – et l’aubépine – épine blanche – fleurissant respectivement en mars et en avril/mai. De surcroît, l’on remarque aussi que lorsqu’il a fait l’objet d’une bonne maturation, il apparaît encore plus lumineux.

En outre, le fameux voile de cristallisation a tendance à se présenter rapidement – et encore plus s’il s’agit de miel de colza – mais cet aspect « trouble » n’est absolument pas un défaut. Bien au contraire, cela donne du caractère au produit, et d’aucuns sont justement en quête de miel de colza de printemps pour cette cristallisation rapide. Qui plus est, cette particularité facilite la transformation par l’apiculteur en un miel blanc crémeux, puisqu’elle ne nécessite pas d’ensemencement de miel à cristallisation très fine en parallèle.

En ce qui concerne l’odeur du miel de printemps blanc, la plupart des personnes interrogées l’associent au monde végétal, mais de façon toujours subtile ; et, là encore, un miel de colza n’aura pas les mêmes propriétés organoleptiques qu’un miel d’aubépine, par exemple. Tout dépend donc du nectar qui sera prédominant au moment de la fabrication du miel. En tout état de cause, son goût révèlera toujours des arômes discrets, certes, frais en bouche également, mais aussi légèrement acidulés et particulièrement sucrés.

Soulignons également que, pour toutes les raisons précédemment évoquées, le miel de printemps blanc n’est jamais exactement le même d’une année sur l’autre, sa palette d’arômes pouvant varier assez significativement – et c’est l’une des raisons de son succès grandissant, car cette découverte de saveurs nouvelles fait tout son charme. Enfin, il convient de le conserver au frais, à moins de 17°C, et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles vous n’en trouverez pas dans le commerce, alors que c’est le miel dont nos clients nous disent qu’il leur rappelle celui qu’ils mangeaient quand ils étaient en vacances à la campagne chez leur grands-parents.

 

Les atouts du miel de printemps

Tous les ans, au moment de la récolte du miel de printemps, de nombreuses pages Web sur des sites de santé recourent à des titres accrocheurs et articulent leurs articles autour de thèmes tels que « miel de printemps bienfaits » ou « miel de printemps vertus ». Soit, mais vous êtes en droit de vous demander ce qu’il en est réellement, et s’il y a un intérêt véritable à attendre cette fameuse récolte du miel de printemps.

En toute transparence avec vous, nous ne pouvons ni affirmer ni infirmer les propos selon lesquels le miel blanc dit « de printemps » aurait certaines vertus dont ne disposeraient pas les autres typologies de miel. Certains de nos clients semblent effectivement le penser, mais il n’y a pas de certitude scientifique à ce sujet ; en revanche, et d’une façon plus globale, les bienfaits du miel dans son ensemble ne font plus aucun doute.

Pour en revenir au miel blanc dit « de printemps », la forte concentration en colza qu’on lui connaît fréquemment induit une teneur élevée en oligoéléments (dont le bore et le calcium), d’où un impact positif possible sur les rhumatismes. Ce qui est certain, c’est que son aspect onctueux et crémeux le prédestine naturellement à être tartiné, tandis que grâce à son fort pouvoir sucrant, il pourra remplacer avantageusement le sucre dans des boissons chaudes. Enfin, du fait de son aspect frais et doux, ce type de miel est plébiscité par les enfants !